J’ai vu (et j’ai relu) 13 reasons why de Jay Asher

13 reasons why (Treize raisons) est un best seller Young Adult écrit par Jay Asher paru en 2007 aux US et en 2010 en France. Je l’avais lu à l’époque et bien aimé, surtout la fin.

Netflix en a réalisé une série de 13 épisodes sortie en 2017 que j’ai avalée d’un coup.

Classiquement, on décrie les adaptations ciné d’un bouquin. Et je ne suis pas la dernière à le faire. Mais là, c’est le contraire, j’ai préféré la série ! Le livre est rapide, haché, tout se déroule en une nuit. La série a pris le parti de prendre son temps et de donner plus de profondeur encore aux protagonistes, surtout les secondaires.

Lisez ou regardez avant de lire la suite, il y a des spoilers 😉

Le résumé

Le lycéen Clay Jensen reçoit 7 cassettes audio enregistrées par Hannah Baker, une de ses camarades qui s’est tuée quelques jours avant. Ces dernières reprennent les agissements de 13 personnes, qui l’ont poussée au suicide. Si Clay a reçu ce colis, c’est qu’il est l’une de ces 13 raisons.

Une œuvre coup de poing

La série 13 reasons why m’a happée comme une vague, moulinée comme pas possible, et relâchée à la fin à bout de souffle.

Une image qu’on ne verra jamais dans la série 😥

 

Tout du long, on vous montre tous les événements anodins qui auraient pu dévier la course à la mort d’Hannah et tous ces « et si… » sont absolument déchirants, d’autant plus qu’on sait déjà que l’inexorable a déjà eu lieu. J’ai trouvé ça super bien joué, direct (voire cash pour la scène de suicide), et un traitement de l’histoire intelligent.

 

La série fait encore parler d’elle, avec ses pros et ses antis, qui lui reprochent ses choix complaisants qui peuvent faire apparaître le choix d’Hannah comme séduisant. Ok, les 13 raisons sont finalement assez clichées, romancées, contées du plus anodin au plus terrible, peut-être pas représentatives du mal-être de suicidaires, mais cela fonctionne terriblement, et cela a le mérite de mettre le focus sur le harcèlement et le suicide.

 

 

 

POURQUOI JE PRÉFÈRE LA SÉRIE

 

Déjà parce que j’adore quand une série me fait pleurer 

Évidemment, la romance qui n’aura jamais lieu entre Clay et Hannah est terrible pour mon petit cœur de fleur bleue. Et parce que c’est déchirant de voir le gâchis de tous les moments où on aurait pu arrêter le désastre.

 

Mon coup au cœur le plus terrible, c’est Jeff (sortez vos mouchoirs). C’est peut-être un procédé facile, mais ça a terriblement marché sur moi.  Jeff est sans doute le personnage le plus sympa, qui aide Clay à se sortir les doigts du cul : sportif et populaire mais pas grosse tête, empathique, altruiste, un peu bêta mais adorable et… Paf le chien. (p***, même ses parents sont exemplaires !).

Bah dans le livre, on n’a pas cette dimension-là ni la relation entre Clay et Jeff. Je crois même qu’il n’a pas de nom, c’est juste un terminale qui n’a pas eu de chance !

Team #JeffDeservesBetter

Parce que ses personnages secondaires plus développés

Le livre avait déjà fait le buzz en proposant une approche originale et immersive de thèmes durs comme le suicide, le viol ou le harcèlement scolaire.

La série permet d’enrichir ce monde en prenant plus de temps. Là où il n’y a que deux voix dans le roman, celle de Clay et de Hannah, la série développe les personnages secondaires et leur donne une dimension supplémentaire pour éviter les stéréotypes. Tous (sauf un) ont des comportements nuancés, humains : ils ne sont pas pourris de base. Même Hannah n’est pas une blanche colombe innocente.

Chacun (sauf un, toujours le même, hein) a un comportement qui s’explique. Qui dit que nous n’aurions pas agi de même ?

Dans la série, on développe aussi les réactions des adultes, le deuil des parents, le poids des responsabilités.

 

Pour ses choix de représentation

Je ne suis pas spécialiste du décryptage des images, mais même moi, j’ai vu avec quel soin cela avait été tourné. Les deux époques, avant et après la mort d’Hannah, sont bien distinctes grâce à des astuces : le Clay du présent a une cicatrice due à un accident de vélo au premier épisode, les couleurs du passé sont chaudes alors qu’au présent la lumière est plus grisâtre comme si Hannah avait emportée toute chaleur.

J’ai quand même trouvé des choses qui me plaisaient moins dans la série

Il y a quand même des choses qui fonctionnent moins bien selon moi, des facilités qui sonnent faux :

Ainsi Clay met une éternité pour écouter les cassettes. Mais pas que. Vas-y pas qu’il pose des questions à tout le monde, ALORS QUE la réponse se trouvent sur les cassettes ! Pis forcément, les gens autour de lui se la jouent mystérieux au lieu de lui répondre… (voire le stalkent la nuit !)

Non mais celle dont vous rêviez vient de se tuer et vous accuse d’être responsable de son suicide, est-ce que vous ne vous précipiteriez pas sur ces p*** de cassettes ?? Au moins, c’est ce que fait le Clay du roman, qui s’isole et écoute tout d’un coup.

Mais c’est vrai que cela permet de s’attarder sur les états d’esprit de Clay, qui passe de la peur à la colère, de la tristesse à l’action. Et permet les meilleures scènes déchirantes où il voit des hallucinations. Mais quand même quoi. C’est un tantinet agaçant. Pour rester polie.

D’autre part, je ne suis pas complètement satisfaite de la direction que prend la saison 1 pour préparer la saison 2. Tout ça est un peu fourre-tout (un presque mort (suicide ou pas?), un psychopathe de la gâchette, le rôle de Skye)… J’avoue avoir un peu peur de ce qu’il vont pouvoir faire 😉

CE QUE JE RETIENS

De la série :

— La richesse des personnages aux multiples facettes

­— Le jeu des acteurs qui m’ont totalement happée

L’ambiance, lumière et bande-son

Du livre :

­— Le postulat de base original des 13 cassettes, d’une vengeance posthume

— La montée crescendo des horreurs, même si elle passe par des clichés

­— La construction très sobre et brute, qui en fait un roman court et percutant

— et surtout… la fin ! (beaucoup plus que la fin de la série). Mais ceci est une autre histoire que je vous conterais dans l’article suivant !

Et vous, l’avez-vous lu et/ou vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s