Qu’est-ce que je ferai quand je serai grande ? (ou ma réponse au concours de Grasset JK Rowling)

Il y a des jours où un thème vous poursuit pour la journée. Aujourd’hui, il me semble bien que ce thème soit notre projet professionnel. Nos choix de vie.

Je viens de fermer un post sur Facebook où une consœur vétérinaire faisait part de son choix d’arrêter définitivement ce métier pour… elle ne le sait pas encore. C’est un choix que j’ai fait il y a près de vingt ans.

Mon second roman, dans l’écriture de laquelle je suis plongée en ce moment, parle de ce moment charnière où l’on choisit sa vie d’adulte.

Et ce matin, c’était la date butoir pour rendre un petit discours pour encourager de nouveaux bacheliers pour le concours JK Rowling des éditions Grasset.

Je l’ai fait au dernier moment ! (on ne se refait pas 🙂 ) Vous voulez le lire ?

LE CONCOURS

Le nouveau livre signé JK Rowling, La meilleure des vies, reprend le discours qu’elle a prononcé pour la remise de diplômes de l’Université de Harvard en juin 2008, où elle énonce les bienfaits de l’échec et l’importance de l’imagination.

 

 

À l’occasion de sa sortie, les éditions Grasset ont lancé un petit concours, où il s’agit de répondre à la question suivante, en vidéo ou en texte :

« Quel discours adresseriez-vous à des bacheliers et bachelières à la croisée des chemins pour les guider vers un avenir meilleur ? »

 

MA RÉPONSE

Bon, ma première idée, c’a été qu’ils ont pas fini d’en chier.

Deuxièmement, c’est que même des années après le bac, on se pose toujours la question de ce qu’on fera quand on sera grand. Alors autant s’y habituer.

Et troisièmement, que du coup, pas la peine de se mettre la pression mais de faire son possible pour prendre son pied, même là où/quand ce n’est pas évident.

J’ai un peu développé, hein. Retrouvez ma réponse ICI.

 

BREF, JE VOUS AIME

Je ne sais même pas quand sont les résultats de ce concours, ni même s’ils ont bien reçu ma participation. Ça me tenait juste à cœur d’écrire ces lignes peut-être parce qu’elles résonnent énormément en moi. Et que soutenir ses propres choix est parfois terriblement difficile. Mais qu’il y a toujours une éclaircie, quelque part au bout cours du chemin, non ?

Et vous, que diriez-vous à de jeunes bacheliers ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s