Je participe à l’Inktober 2017 !

Si vous suivez ma page Facebook, vous avez vu que cela fait deux jours que je vous abreuve de petits gribouillages nommés Inktober. Mais de quoi s’agit-il précisément ?

C’est un challenge de dessin né sur Internet qui a lieu tout le mois d’octobre, comme son nom l’indique (contraction de Ink, encre et October, octobre).

D’OÙ ÇA VIENT ?

Un jour d’octobre 2009, un illustrateur américain s’est inventé un défi pour s’améliorer dans le dessin à l’encre et rentrer dans un cercle vertueux. Ce mouvement s’est développé dans le monde entier pour toucher aussi bien des illustrateurs pro que des dessineux du dimanche.

EN QUOI ÇA CONSISTE ?

QUI ?

Tout le monde peut participer, c’est un mouvement général, pas un concours. Bon ou pas bon, on s’en tape.

QUOI ?

Jake Parker crée chaque année une liste de thèmes :

Mais de nombreuses autres listes naissent à droite, à gauche : inspirées de Disney, de romans, de genres, de sirènes, de sorcières, d’un film… Vous trouverez bien celle qui vous inspirera !

OÙ ?

Sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter et bien sûr Instagram en premier avec les hashtags #inktober2017 #inktober #frenchinktober

COMMENT ?

Le but est de produire un dessin par jour. Normalement, pas de numérique, du bon vieux papier et des stylos, pour les puristes une plume et l’encre de Chine.

Les plus téméraires ne feront pas de croquis préparatoires et se lanceront direct dans le dessin.

Voilà des exemples de ce qu’on a pu trouver les années précédentes :

ET MOI ?

Je ne suis pas illustratrice, mais le dessin m’a accompagnée depuis toute petite. Quand j’inventais des histoires, fillette, je n’écrivais pas (c’était trop long 🙂 ) mais je les mettais en dessins. J’en ai gardé des cahiers et des cahiers… Étudiante, je continuais de remplir mes cours de griffonnages.

Par contre, c’est une habitude que j’ai perdue depuis que je suis dans la vie active. On peut même dire que ça faisait bien une dizaine d’années que je ne dessinais plus régulièrement.

Ce challenge est le premier défi de ce genre auquel j’ai choisi d’adhérer. Et je me rends compte que ça décoince beaucoup de choses : pour une fois, on met de côté son perfectionnisme pour produire coûte que coûte ! Et en plus, pas de colorisation, qui est MA bête noire…

Premier plaisir, comme pour l’écriture, le choix de ses outils : un petit tour chez Cultura, et me voilà avec un sketchbook A5 et deux stylos Faber Castell XS et M pour un budget de 10 euros 🙂

Le danger principal, c’est d’être paralysé par la page blanche, surtout si on commence à zyeuter du côté de dessinateurs particulièrement doués… Pour éviter ça, j’ai choisi d’adapter la liste originale en prenant pour thème principal le premier tome de ma trilogie, Sans attache. Je vais essayer de ne pas trop spoiler 🙂 Du coup, dès le premier jour, j’ai fait la liste de ce à quoi me faisait penser le mot du jour vu par le prisme de Save Our Souls.

Maintenant, la question est : vais-je arriver à garder le rythme ? Pour l’instant, ça doit représenter près d’une heure par jour, ce qui est largement jouable.

Et vous ? Y allez-vous ? On rejoindre le mouvement n’importe quel jour, alors venez !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s